Royal Buddie's - Junior handling - groupe pam - welsh corgi - berger australien - Papillon - epagneul continental - australian shepperd-Feldmann
Royal Buddies
 

PAM "Accidents par morsure de chiens"

Pam

photo_Pam_003.jpg

 

PAM – Prévention des Accidents par Morsures de chiens

Les enfants sont particulièrement exposés aux accidents par morsure de chiens. En fait, les blessures sont deux fois plus fréquentes que chez les adultes; de plus, de par leur petite taille, ils sont souvent mordus au visage, ce qui peut laisser des traces physiques et psychiques persistantes.

S'il est primordial de mener une action de prévention et de sensibilisation touchant les chiens et leurs détenteurs, l'information des enfants est tout aussi importante. En effet, les circonstances d'accident sont souvent caractérisées par des interactions entre l'enfant et le chien, situations dans lesquelles l'enfant s'est approché du chien pour entrer en contact avec lui.

Un programme de prévention destiné aux enfants et nommé "Prevent a bite" a ainsi été élaboré en Grande-Bretagne dans les années nonantes, sous la houlette de John Uncle. Rebaptisé "Prévention des accidents par morsure de chiens PAM", il a été adapté aux réalités helvétiques et est désormais offert aux élèves des classes 2ème enfantine et 2ème primaire neuchâteloises, ceci depuis 2003.

 

Qu'est-ce que le PAM ?

Programme de Prévention des Accidents par morsure de chien destiné principalement aux enfants de 2ème enfantine et 2ème primaire du canton de Neuchâtel. Le programme PAM vise deux buts :

a)    ce qu'il faut faire :

§   les quatre règles d'or en cas de menace ou d'attaque d'un chien :

§  ne pas courir, rester tranquille

§  ne pas gesticuler, croiser les bras

§  ne pas crier, se taire

§  ne pas fixer un chien dans les yeux, tourner la tête

§  laisser tomber à terre ce que l'on tient dans ses mains si un chien détaché le convoite

§  demander à un propriétaire la permission de caresser son chien

§  comment toucher et caresser un chien

b)    ce qu'il ne faut pas faire:

§   s'approcher d'un chien attaché

§   déranger ou taquiner un chien lorsqu'il dort, qu'il est dans sa corbeille ou qu'il mange

 

Qui est le PAM ?

Le groupe PAM fait partie du SCAV. Il est composé de deux groupes de quatre personnes avec leur(s) chien(s). Chaque groupe peut également compter sur une remplaçante et son chien. Au total, se sont donc 10 éducatrices et leur(s) chien(s) qui forment le groupe PAM Neuchâtel.

Sélectionnées pour leurs bonnes connaissances du comportement canin, leurs capacités pédagogiques et leur flexibilité à assumer les différents rôles du programme, les éducatrices ont suivi près d'une dizaine de demi-journée de formation spécifique. Ces personnes se complètent dans leurs interactions avec les enfants, elles connaissent bien les chiens utilisés pour le PAM et sont capables d'interagir efficacement avec n'importe lequel d'entre eux dans des situations d'urgence ou de stress. Elles savent décrypter correctement le langage de leur chien, en particulier ses signaux de stress, et le soustraire à ces situations difficiles pour lui.                                                                      

 

Et les chiens du PAM ?

Les chiens du groupe PAM sont adultes et en bonne santé; ils sont soumis à des contrôles vétérinaires réguliers et vermifugés dans les règles de l'art. Ils ne sont pas porteurs de parasites dangereux pour les enfants. Ces chiens sont socialisés, de caractère équilibré et habitués à la présence d'enfants. Ils ont confiance en leur maître et restent sous son contrôle parfait en présence d'enfants et d'autres chiens. Bien éduqués, ils sont capables de subir un stress, de rester tranquilles, d'attendre calmement et ils ne montrent pas de comportements indésirables, comme le fait de sauter spontanément sur des personnes, même pour les saluer.

    

Quels sont les buts du PAM  et comment ça se passe?

Le PAM a pour but de faire apprendre aux enfants les bons comportements à adopter en présence d’un chien pour éviter les morsures. Les enfants se font mordre pour diverses raisons, par exemple :

·         le chien peut être surpris ou tout simplement a envie de manger ou dormir tranquillement sans être déranger

·         Beaucoup d’enfants se font mordre par méconnaissance du chien, par excès de confiance, en jouant, en pensant qu’un chien est une peluche, etc.

·         Certains enfants peuvent aussi avoir peur des chiens. La peur incite de bien mauvais réflexes et fait réagir d’une façon (regard fixé sur le chien, cris, mouvements brusques, courir) qui, dans le langage du chien, peut être interprétée comme une agression ou tout simplement l’encourager à s’approcher de l'enfant qui souhaite l'inverse!

Bien apprendre à l’enfant à se comporter en comprenant le langage du chien et ce qu’il dit au chien, évite bien des accidents induits par des incompréhensions!

Avec l’acquisition du fonctionnement du chien au travers de ses sens, l’enfant acquiert certaines connaissances qui sont :

1.    Le langage (sons) du chien par les aboiements, les grognements.

2.    La vue du chien, qui voit particulièrement bien tout ce qui bouge.

3.    L’ouïe du chien, qui entend beaucoup mieux que nous et qui est très sensible à certains sons aigus (cris et ultrasons).

4.    L’odorat très développé du chien qui lui permet de nous reconnaître et prendre contact avec nous. (chien de recherche dans les décombres, d’avalanche, de recherche de drogue, etc…)

 

Ceci nous permet d’introduire les règles d’Or et la règle de Diamant, les règles à respecter en cas d’interaction avec un chien.

 Règles d’Or :

Ne pas courir, rester tranquille       

Ne pas gesticuler, ne surtout pas le lever les bras mais les croiser 

Ne pas crier, se taire 

Ne pas fixer un chien dans les yeux, mais au contraire tourner la tête 

Règle de Diamant :

Toujours appeler le chien dans une interaction avec lui, c’est le chien qui se déplace et non l’enfant  

 

L’enfant ensuite, par le biais de démonstrations et d’exercices avec Wooly (notre chien à but pédagogique incarné par une éducatrice PAM déguisée), et avec nos chiens PAM (chiens des éducatrices, sélectionnés par des tests d’entrée), va ensuite pouvoir apprendre et mettre en pratique ce qui nous lui avons expliqué en premier lieu. L’enfant expérimente donc ce qu’il apprend pour une meilleure intégration. Les élèves ne souhaitant pas participer aux exercices ne ont pas forcés à les faire. Par la suite, les répétions des bons gestes en compagnie de la maîtresse, va instaurer les gestes réflexes car il faut que cela devienne des automatismes pour l’enfant.

La maîtresse reçoit aussi en fin de présentation du matériel de suivi permettant des répétions en classes.